Biographie

Barbe-Bleue – Opéra de Lyon 2019
(Fleurette / Princesse Hermia)

Pétillante et toujours très investie scéniquement, Jennifer Courcier est une soprano lyrique léger parmi les plus prometteuses de sa génération. On a pu l’entendre ces dernières années sur les plus grandes scènes françaises telles que le Théâtre des Champs Elysées (Yniold/Pelleas et Melisande) ou l’Opéra de Lyon (Jemmy/Guillaume Tell et Fleurette/Barbe bleue). Elle a été Sophie/Werther à l’Opéra national du Rhin et à Monte-Carlo, Cupidon/Orphée aux enfers à Nantes et Nancy, le Feu, la Princesse/L’Enfant et les sortilèges à Limoges, et l’Infante (premier rôle féminin) dans Der Zwerg/Zemlinsky à Lille.

Cette année, elle chante de nouveau Jemmy/Guillaume Tell à l’Opéra de Marseille, la Charmeuse/Thaïs à l’Opéra de Tours dirigé par Michel Plasson, et Sophie/Werther à l’Opéra de Monte-Carlo.

Issue du chœur d’enfants de l’Opéra de Paris (la maîtrise des Hauts de Seine), Jennifer Courcier, après des études de danse et de harpe, fait ses débuts sur scène en soliste dès 14 ans (la Petite Renarde Rusée au Théâtre des Champs Elysées, Flora dans le Tours d’Ecrou à Nantes, Yniold à Toulouse). Elle se perfectionne au CNIPAL, au CRR de Paris avec S. Fuget, et auprès de la basse D. Ottevaere.

Elle a eu la chance de travailler en masterclass avec Patricia PetibonVéronique Gens, Jeff Cohen, David Charles Abell et Stuart Seide ; de travailler avec des metteurs en scène tels que Laurent Pelly, Éric Ruf, Moshe Leiser et Patrice Gautier, Tobias Kratzer, Jean-Louis Grinda, Louis Désiré, Vincent Boussard ou Daniel Jeanneteau ; et des chefs comme Louis Langré, Daniele Rustioni, Laurent Campellone, Emilio Pomarico, Ariane Matiakh, Franck Ollu, Jérôme Pillement, Michele Spotti ou encore Seiji Ozawa et Michel Plasson.

Lauréate de plusieurs concours (Bellan, Marmande), elle a notamment reçu le grand prix du Concours Enesco 2016. Elle chante régulièrement avec Opera Fuoco (direction David Stern), notamment à Shanghai (Belinda/Didon et Enée) et au TCE (Fiordiligi/Cosi Fancuilli création de N. Bacri). Elle a également eu la chance de participer à l’Académie du Festival d’Aix en Provence et de chanter aux côtés de Cecilia Bartoli dans le Comte Ory à Monaco.